Et de trois ! Nous sommes en mars et je suis fier de faire un sans faute pour le moment. Voici l’épisode 28 de Mensetsu !

On accueille Myriam qui est au Japon depuis plus de 10 ans et qui va nous raconter son parcours qui l’a amené à devenir tatoueuse. Vous allez voir qu’elle a vécu des moment extrêmement difficile et on ne peut que saluer sa force de caractère et son courage.

Voici quelques liens que Myriam a voulu partager :

Vous pouvez me contacter sur mensetsuky at gmail.com alors n’hésitez pas à me poser des questions et laissez des commentaires.

N’oubliez pas de mettre des étoiles sur la plateforme iTunes et Facebook également. Enfin vous pouvez me suivre sur Twitter. Les étoiles et les commentaires sur iTunes permettent d’augmenter radicalement la visibilité du podcast et c’est très appréciable. Je suis aussi sur Instagram maintenant, plus facile pour échanger je trouve. En vous remerciant.

Un dernier paragraphe pour dire que le Patreon est enfin lancé, vous pouvez donc cliquer ici pour montrer votre soutien à Mensetsu.

J’en profite pour remercier Torless, Sakaitsu, Quentin, Arnaud, Michelle, David Beaudouin, Thomas, Yo. et Caroline pour leur support.

Habillage:

  • FFXIV OST – Susano’s Theme
  • sukekiyo – Tada, mada, watashi (ただ、まだ、私。(PV, Alternative Edition)
  • Persona 5 – Life Will Change

12 thoughts on “Mensetsu #28 – Myriam – Tatoueuse

  1. Quelle claque ce numéro !
    Wooaaa, à titre perso, c’est ton meilleur numéro ! Quel parcours, quelle force ! Elle a une force mentale de dingue (toujours aller de l’avant, ne rien lâcher) !
    Le sujet m’a plus parlé que les autres, étant un “jeune“ tatoué, son histoire m’a fasciné ! 😀
    En comparaison des autres (enfin certains.nes), (je le sens comme ça) on sent que pour elle le Japon n’était pas aussi accessible ! Il a fallu qu’elle bosse, qu’elle fasse des petits jobs pour pouvoir y parvenir (et même sur place) ! Son franc parler aussi est rafraîchissant !
    Et son histoire sur place, truc de dingue ! Un Japon bien sombre qu’elle nous dépeint mais c’est le genre de situation qui arrive n’importe où ! Vraiment une très belle personne !
    J’ai tiqué lorsqu’elle a dit :“Pas de piscine, ni de onsen” ! Est-ce dû aux tatouages ou à la situation sanitaire ?
    Enfin, bref encore un grand merci pour ce numéro tellement passionnant, c’est passé trop vite !

      1. What ???
        Pas de piscine ni salle de sport ?
        C’est pour le quotidien je suppose ?
        Prends par exemple des épreuves sportives, ils ne refusent pas les athlètes ???

        Sur le cul pour la piscine…

    1. Ahah merci Yao. Cet épisode a beaucoup plu apparemment ouais .
      Oui le tatouage ferme quelques portes au Japon.

  2. Merci pour cette interview, son parcours fût rude mais son courage pour avoir surmonté tout ça est vraiment inspirant, tout en continuant à savoir apprécier le pays malgré ces expériences.

    1. D’ailleurs, j’aurais bien voulu savoir qu’est ce qui pourrait faire qu’une personne puisse nous blacklister du jour au lendemain comme pour Myriam ? Ça paraît assez étrange, la personne fut elle blessée par des propos ou c’est plutôt qu’elle n’aimait juste pas le caractère de Myriam ?

  3. Sacré épisode! Une expression m’est venue à l’esprit en l’écoutant « 波乱万丈のな人生 » (haranbanjou na jinsei), qui pourrait se traduire pas une « une vie intense pleine de hauts et de bas ». En tout cas courage à elle!

    Sinon j’ai beaucoup aimé sa conclusion comme quoi sa vision du Japon avait évolué en même temps qu’elle. C’est très vrai! ^^;

  4. Hello, et merci encore pour ce podcast !

    Je suis d’accord avec le premier commentaire, c’est l’épisode à écouter pour les nouveaux(elles) venu(e)s. Quelle histoire, et surtout quel courage d’en être revenue. Le « Japon » est presque anecdotique dans ce contexte. En tout cas relayé au second plan.

    Il y a parfois des gens qui vivent plusieurs vies en une, ce qui rend leur récit intéressant. Le ton est juste, que l’on soit intéressé par les tatouages ou non, par le Japon ou non.

    Merci encore.

  5. Bonjour,
    J’écoute ce podcast depuis le début de la pandémie (au moins un avantage…..), et j’adore tout: le thème qui me fait voyager, le ton qui est proche et concret, les participants tous plus intéressants les uns que les autres. J’apprécie vraiment votre travail et ce contenu.
    Au début de cet épisode, tu semblais vouloir faire évoluer le podcast et il me semble que cet épisode marque un tournant avec plus de témoignage, alors pourquoi pas? Cet épisode est vraiment émouvant, merci à Myriam d’avoir partagé son histoire.

    1. Bonjour Isabelle,
      Merci pour votre commentaire et retour, cela fait chaud au cœur 🙂

      Je ne suis pas sur de comment faire évoluer la formule mais les retours expriment le fait que c’est très bien actuellement donc je vais faire mon possible de plutôt trouver des profils intéressants 🙂

      J’ai compris que des récits plus centres sur la personnes plutôt que le Japon plaisent énormément. Donc peut être orienter les questions vers cela plus que vers le Japon lui-même qui resterait la toile de fond. Je suis surpris de cette préférence mais je suis passionné par les gens et leur expériences de vie donc cela me va aussi.

Répondre à Tom Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *